Accueil
sommaire
Journal de guerre, 1914
Ses citations, blessures. Sa vie, son village
Le 276 RI
L'équipement du fantassin
Péguy, son lieutenant
Le contexte
Livre de Géographie_Atlas
Téléchargements
La publicité pendant la Grande Guerre
Testez et complétez vos connaissances
A propos, liens
Contact
Péguy, son lieutenant,au 276 RI

 

Sur la page de garde du cahier on lit

"lieutenant Péguie"

Eh oui!  le poète n'était pas connu  de ses hommes ni de ses sous officiers. Ce n'est qu'après sa mort  le 5 septembre 1914, aux premiers échanges de la bataille de la Marne, qu'ils ont su qui il était.

Chaque année, mon Grand-père et les quelques survivants du 276me se retrouvaient à Villeroy, au mémorial du poète puis sur les différents lieux des champs de bataille de cette première bataille de la Marne.


Victor Boudon écrivait à ma Grand-mère le 23 octobre 1971 après le décès de mon Grand-père :
"Mon brave ami était avec moi et encore sept autres camarades, un des derniers survivants de la compagnie de Péguy, et chaque année, nous nous retrouvions à Villeroy et Meaux pour la commémoration des durs combats d’ août et septembre 1914."....

Grande Tombe de Villeroy

Si mon Grand-père restait discret sur toute cette période en aucun cas il ne manquait ce "pèlerinage", ce qui permettait certainement de se rappeler des souvenirs, mais aussi d'exorciser des pensées qui devaient secrètement le traverser ou le hanter, se remémorant les malheurs et souffrances de tous ceux qu'il a vu tomber, morts ou blessés.

DESCRIPTION DE CE QUE FURENT SES DERNIERES HEURES

Voir le témoignage d'un survivant de la 19e Cie du 276 RI sur la mort de Charles Péguy :  

aller en haut de page

accueil|son_journal|Sa vie|276RI|fantassin|Péguy|Contexte|livre géographie|A_propos|contact|

aller au sommaire

 

   

© 2015
Web Analytics